#AlternativeFoodForum #COVID-19 Notre série.Deux ans après… Quid des prévisions ?


L’équipe d’Atlantic santé, en collaboration avec Nutrimarketing, organise le programme et les conférences de l’AlternativeFoodForum du Salon International de l’alimentation (SIAL), qui se tiendra à Paris en octobre 2020.

En cette période inédite de crise sanitaire due au Covid-19, Atlantic Santé souhaite connaître l’impact de cette dernière sur les prévisions faites lors du premier #AlternativeFoodForum, qui a eu lieu au SIAL Paris, en octobre 2018.

Quelles seront les répercussions à court, moyen et long termes de cette pandémie ? Des changements majeurs sur nos rapports à l’alimentation (qualité, variété, provenance, distribution, etc.) au regard des prévisions de 2018 sont-ils à prévoir ? Notre série d’interviews d’experts permet de lever le voile sur ce sujet.

Aujourd’hui, c’est Guillaume GAROT, député et conseiller départemental de la Mayenne, qui nous éclaire. Ancien ministre délégué à l’Agroalimentaire, il a porté la loi contre le gaspillage alimentaire en 2016. Un sujet d’actualité, qui nous concerne, et qu’il défend ardemment.

En 2016, Guillaume Garot était notre invité sur le plateau TV du SIAL pour échanger sur les solutions à adopter pour combattre le gaspillage alimentaire. Le challenge est mondial ! Aujourd’hui, un tiers de la nourriture produite dans le monde est gaspillée, selon la FAO (Food and Agriculture Organisation). Si de nombreuses initiatives sont engagées dans cette bataille contre le gâchis alimentaire, il reste encore beaucoup à faire.

Chacun et chacune peut faire de petites actions au quotidien

Pour Guillaume Garot, l’enjeu est de sensibiliser chaque Français et chaque Française sa capacité à changer le monde par de petites actions quotidiennes. Une réelle prise de conscience doit être actée. Dans son intervention au SIAL, il a également évoqué la Loi Garot 2016, votée quelques mois plus tôt. Celle-ci est définie par un cadre d’actions, selon trois axes principaux :

· Donner plutôt que jeter,

· Interdire de détruire de la nourriture encore consommable

· Travailler sur l’éducation (celle des enfants en particulier)


Au SIAL 2018, Guillaume Garot était également intervenu pour décrire l’avancée de son projet de lutte contre le gaspillage. Il a notamment expliqué le nouveau concept d’économie circulaire, dans le cadre du développement durable. Objectif : réduire le gaspillage en améliorant l’utilisation des matières premières et des énergies. Ainsi, « Approvisionnement durable », « allongement de la durée d’usage » et « recyclage » : tels sont les mots d’ordre pour une cuisine 0 déchet.

Au lendemain de sa tribune publiée dans Le Monde, le 6 mai 2020, Nathalie HUTTER-LARDEAU, CEO d’Atlantic Santé, s’est entretenue avec le député Guillaume GAROT Lien :

https://www.lemonde.fr/idees/article/2020/05/06/guillaume-garot-au-meme-titre-que-l-education-ou-la-sante-l-alimentation-doit-etre-garantie-a-chacun_6038794_3232.html

« On ne dissocie pas la lutte contre le gaspillage du combat pour la solidarité alimentaire grâce aux dons, mais aussi grâce à nos comportements plus responsables. D’ailleurs, chacun a mesuré toute l’importance de cet enjeu avec la pandémie inédite due au Covid19. Au final, il s’agit de combats indissociables pour protéger les citoyens et notre planète », a-t-il indiqué.

Atlantic Santé vous propose de venir échanger avec Guillaume Garot, lors du SIAL 2020, qui se tiendra en octobre prochain, à Paris. Il y fera notamment le bilan des initiatives qui ont été mises en place et des actions à mener à l’avenir pour réduire le gaspillage alimentaire.

En parallèle, le 6 mai dernier, l’équipe d’Atlantic Santé a assisté au webinar : « Gaspillage alimentaire et Grande distribution, peut-on faire mieux ? » Les trois invités étaient : Matthieu Riché, directeur de la RSE du groupe Casino ; Jean Moreau, co-fondateur et président de Phénix, entreprise française de services de l'économie sociale et solidaire créée en 2014 et labellisée entreprise solidaire d'utilité sociale. Elle accompagne les entreprises, notamment la grande distribution, dans leur démarche de réduction du gaspillage et des déchets. Et Amélie Dumont, COO chez Phénix.

A retenir : si la grande distribution est particulièrement pointée du doigt au sujet du gaspillage alimentaire, le plus gros volume de gâchis se fait principalement chez les consommateurs. Des explications sur les projets, moyens et initiatives menés ont été données pour réduire le gaspillage alimentaire et à terme arriver à une démarche « Zéro Déchet » (dons aux associations, suivi des arrivées des produits, identification de produits consommables arrivant à date pour les vendre à prix discount, etc.)

71 vues