#AlternativeFoodForum #COVID-19 Notre série.Deux ans après… Quid des prévisions ?

Mis à jour : juin 15



Entretien N°3 : Du #FastFood au #FastGood

#Covid-19

L’équipe d’Atlantic santé, en collaboration avec Nutrimarketing, organise le programme et les conférences de l’AlternativeFoodForum du Salon International de l’alimentation (SIAL), qui se tiendra à Paris en octobre 2020.

En cette période inédite de crise sanitaire due au Covid-19, Atlantic Santé souhaite connaître l’impact de cette dernière sur les prévisions faites lors du premier #AlternativeFoodForum, qui a eu lieu au SIAL Paris, en octobre 2018.

Quelles seront les répercussions à court, moyen et long termes de cette pandémie ? Des changements majeurs sur nos rapports à l’alimentation (qualité, variété, provenance, distribution, etc.) au regard des prévisions de 2018 sont-ils à prévoir ? Notre série d’interviews d’experts permet de lever le voile sur ce sujet.


Aujourd’hui,Marie-Pierre MEMBRIVES, fondatrice et présidente de TASTEBUDS, cabinet de conseil créé il y a 4 ans nous apporte son éclairage du Fast Food au fast Good !

Elle accompagne ses clients acteurs, opérateurs et fournisseurs de la restauration dans leurs projets d’innovation.

Ingénieure en agroalimentaire de formation, forte de 15 ans d’expérience en développement de produits à destination de la restauration, elle intervient sur de nombreux sujets autour de la Food.

En 2018, lors du SIAL, elle a animé une conférence pour ALTER’NATIVE FOOD FORUM et a reçu 3 invités pour échanger sur le thème du Fast Good : Nicolas NOUCHI (CHD EXPERT), Julia VERNIN (FOODCHERI) et Rémi ROCCA (McDONALD’S).


Ces dernières années, les modes de consommation alimentaire ont beaucoup évolué. De plus en plus conscients de l’impact, pas toujours positif, de leur alimentation sur leur santé et sur la planète, les consommateurs se tournent de plus en plus vers une alimentation saine, responsable, voire engagée. C’est pourquoi on a vu éclore et se multiplier, dans la distribution alimentaire comme dans la restauration, des propositions résolument healthy et durables.


Que recherchent les consommateurs ?

Les consommateurs deviennent de plus en plus exigeants et attendent une transparence absolue sur les ingrédients entrant dans la composition des aliments qu’ils consomment et sur leur élaboration. Nature des ingrédients, origine, pratiques agricoles, valeurs nutritionnelles, allergènes, mode de préparation, conditionnement… sont autant de sujets sur lesquels les consommateurs s’interrogent plus qu’hier et moins que demain et sur lesquels fabricants, distributeurs et restaurateurs se doivent de pouvoir apporter des réponses.


On peut aujourd’hui manger vite et bien. C’est le concept du Fast Good qui fait la part belle aux produits de qualité, locaux, de saison, parfois en circuit court. Il met en avant le respect des valeurs tant environnementales que sociétales pour tendre vers une alimentation plus équilibrée et durable.

Le Fast Good c’est la démocratisation du healthy, le bien manger rendu accessible ; d’après Nicolas NOUCHI “80% des consommateurs quand ils parlent de healthy, font automatiquement attention à ce qu’ils mangent... Le healthy domine”. Le végétal y tient un rôle prépondérant, dans la mouvance de la montée du flexitarisme et du végétarisme.

Le manger sain, bon, beau et bien pour le corps et la planète est érigé en art de vivre et innonde les réseaux sociaux et les conversations.


Le Fast Good émerge avec l’apparition de nouvelles enseignes mais avec aussi l’évolution du Fast Food traditionnel qui se réinvente en permanence pour répondre au mieux aux attentes de ses clients historiques qui se transforment, et pour en séduire de nouveaux. En parallèle, des concepts résolument gourmands et régressifs se développent et la question du prix reste un facteur de choix à ne pas négliger.


Les modes de consommation évoluent. Le snacking, la vente à emporter, la livraison, le click & collect sont de plus en plus populaires.

Par ailleurs, le consommateur est pluriel. Il peut tout aussi bien cuisiner et fabriquer son pain à la maison tout en appréciant de déjeuner d’un burger et de frites dans un fast food. Il devient de plus en plus complexe de le faire rentrer dans une case alors que ses envies et besoins sont mouvants en fonction des périodes de sa vie ou de ses envies du moment.


Ces dernières semaines, avec la fermeture des restaurants liée à la crise du COVID-19, la très grande majorité des repas ont été pris à domicile et dans une moindre mesure sur le lieu de travail pour le personnel mobilisé.

Que seront les restaurants de demain ? Alors que les cuisines ouvertes et le show cooking étaient en plein essor, que le service à table se généralisait chez McDonald’s…, comment les restaurateurs vont-ils mettre en place les mesures barrières et offrir plaisir et expérience à leurs clients ?


« Avant cette crise, la vente à emporter et la livraison, étaient vus comme des relais de croissance pour la restauration, ou étaient même au cœur même de certains concepts comme Foodchéri.

Avec l’impossibilité d’accueillir du public jusqu’à une date encore inconnue à l’heure où nous écrivons ces lignes, vente à emporter comme livraison sont les premiers moyens de retisser le lien entre restaurants, indépendants ou chaînés, fast food, bistrots ou étoilés, et consommateurs.

Mal nécessaire ou réelle opportunité ? Nous saurons dans les mois qui viennent si restaurateurs, plateformes de livraison, livreurs et consommateurs y ont trouvé leur compte.

Nous verrons également si ces circuits de distribution ont pu contribuer à l’essor du fast good. »


Le confinement a entrainé un engouement pour les produits locaux et bio, et l’essor du circuit-court. Comment cela se traduira-t-il dans la restauration dans les mois à venir alors que la crise économique aura à n’en pas douter des répercussions importantes sur les consommateurs dont certains devront faire des arbitrages ?

La quête de santé et de sens aura-t-elle raison sur le plan des choix alimentaires, d’une part de l’envie de profiter après une période de privations et d’autre part des préoccupations économiques ?


Marie-Pierre MEMBRIVES est convaincue que snacking et restauration rapide peuvent être synonymes de bien manger et de manger responsable. Le Fast Good a plus que jamais sa raison d’être. En ces temps mouvementés pour la restauration, n’oublions pas pour autant le goût et la joie afin que manger hors de chez soi ou se faire livrer un repas soit avant tout synonyme de plaisir.

Pour plus de précisions, voici le lien de la vidéo du SIAL 2018 :


« Marie-Pierre Membrives est par ailleurs une des co-fondatrices et la présidente de l’association Elles sont food ! la communauté des femmes de la food que nous soutenons. Elles sont food ! vient de publier la carte des femmes de la food qui s’invitent chez nous en cette période particulière. N’hésitez pas à y faire un tour pour vous aussi, soutenir les femmes de la food ici »

Voici le lien: https://www.instagram.com/ellessontfood/



Pour plus d’information

Eléonore de Rozières

Eleonore@atlanticsante.fr

0 vue

Ce site est la propriété d'Atlantic Santé, SRL au capital de 50 000,00 €, 13 rue des Ruisseaux, Laval, 53000. Création : alicecatdesigner - Maintenance : contact@atlanticsante.fr  Site Hébergé sur wix.com